jeudi 21 septembre 2017

L'aube sera grandiose - Anne-Laure Bondoux

Titre : L'Aube sera grandiose
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Éditeur : Gallimard Jeunesse
296 pages
Parution : 21 septembre 2017

Résumé de l'éditeur : 


Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui a cachés jusqu'alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets... Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin.
 
Mon avis : 

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard jeunesse pour ce service presse. J'ai découvert l'autrice grâce à eux et à l'envoi de Tant que nous sommes vivants que j'avais adoré. J'ai poursuivi avec Et je danse, aussi qu'elle a coécrit avec Jean-Claude Mourlevat mais même si ces deux livres étaient très bons, pour moi L'Aube sera grandiose est une apothéose. 

J'ai commencé ce roman hier soir et j'ai lu 111 pages d'un coup. Seule la fatigue m'a forcée à poser le livre et je l'ai terminé ce matin, d'une traite. Et je suis complètement bluffée. Anne-Laure Bondoux à un talent fou pour l'art de la plume. A ce stade là, ce n'est plus un métier, c'est un art, un vrai. Ses mots sont beaux, ils sont purs et ils vous touchent au plus profond de vous. 

J'ai adoré ce roman familial où en une nuit, toute une vie peut-être bouleversée. Apprendre que vous n'êtes pas tout à fait celle que vous croyiez être. J'ai trouvé l'histoire touchante, brillante et émouvante. J'ai aimé découvrir la vie de ces trois générations et j'étais comme Nine, dans le désir que Titania continue son histoire, qu'elle me dise tout. J'étais avec elles dans la maison du bord du lac et j'avais l'impression d'être un membre de cette famille. Cette famille, malgré tout ses problèmes, tout ces coups durs est une belle famille, où l'amour règne et c'est une famille qui fait envie. 

Je ne sais pas trop comment vous expliquer ce que je ressens à l'issue de cette lecture. Je me sens différente, changée. 

Les illustrations de Coline Peyrony sont un plus que j'ai trouvé très important. Elles ajoutent une dimension supplémentaire au livre. Déjà elles sont très belles, et ensuite, elles sont justes, dans le ton du texte.

Ce roman magnifique sort aujourd'hui en librairie et si vous avez un minimum confiance en moi et en mes goûts, foncez acheter ce joyau de la littérature jeunesse. Ce roman plein de poésie vous emportera bien loin, dans une cabane au bord d'un lac. Et c'est un voyage qui vaut la peine d'être effectué ! 

A très vite ♣

lundi 18 septembre 2017

Le tailleur de Panama - John Le Carré

   Titre : Le tailleur de Panama
Auteur : John Le Carré
Éditeur : Pocket
448 pages
Parution : 14 Octobre 1998

Résumé de l'éditeur :


Harry Pendel, tailleur renommé, est contacté par le mystérieux Andrew Osnard. Ce dernier, espion sans scrupules chargé de suivre l'évolution politique du Panama, loblige à devenir son informateur. Qui mieux que Pendel, dans le bureau duquel défilent tous les hommes qui comptent au Panama, pourrait en effet le renseigner sur les bruits de couloirs et les rumeurs ? Mais Pendel prend la mesure des enjeux et, plutôt que de simplement recouper ses informations, décide de se mettre à broder. Sur la foi de ces chimères, son épouse, son meilleur ami, sa fidèle employée mais aussi les diplomates, les militaires, les barons de la finance et de la presse internationale vont bientôt se retrouver pris dans une énorme affaire géopolitique dont aucun ne sortira indemne.

Mon avis : 


Un copain m'a donné ce livre et j'ai mis plus de deux ans à le sortir de ma PAL. Si j'avais su, je l'y aurais laissé. Je n'aime pas dire du mal de mes lectures, mais mon but étant d'être objective... je me lance !

J'ai lu ce livre à Plymouth, je me suis dis qu'avec toutes les heures de bus, il allait passer comme une lettre à la poste mais ce ne fut absolument pas le cas. J'ai abandonné ma lecture au bout de 350 pages. C'est peut-être bête à ce stade de pas avoir continué mais c'était au-dessus de mes forces. J'ai quand même lu le dernier chapitre histoire de connaître l'issue, mais ça ne changera pas ma vie.

L'écriture est lourde, je l'ai trouvée bien trop descriptive. Ce qui aurait pu tenir en une page en prenait souvent quatre ou cinq et c'est quelque chose qui a le don de m'énerver.
C'est dommage car j'aimais bien Harry Pendel mais c'est le seul personnage auquel je me suis attachée. Je confondais tous les autres hommes entre eux, trop de noms,trop de ressemblance dans ce milieu politique corrompu qui aurait pourtant pu être fascinant.

J'ai lu ce livre il y a deux mois et je ne me souviens de rien d'autre que du prix des costards et c'est dommage car le résumé m'attirait.

Ce livre a plu a beaucoup de monde, il peut plaire à certains d'entre vous. C'est juste qu'avec moi cela n'a absolument pas fonctionné.

A très vite pour quelque chose de plus positif ♣

dimanche 17 septembre 2017

Mademoiselle à la folie - Pascale Lécosse

  Titre : Mademoiselle, à la folie !
Auteur : Pascale Lécosse
Éditeur : Éditions de la Martinière
125 pages
Parution : Août 2017

Résumé de l'éditeur : 


Catherine danse au sommet de sa vie. Fantasque et admirée, elle a embrassé les acteurs les plus séduisants, joué dans les plus grands films. Elle aime les autres éperdument et distraitement. Jean, son amant éternel, ministre dûment marié. Mina, son assistante, sa confidente, sa meilleure amie. Mina qui ne lui passe rien, Mina qui lui permet tout. Pourtant, un jour, les coupes de champagne à onze heures du matin, les coups de tête irrésistibles : même Catherine n’y comprend plus rien. Tout va trop vite, tout s’embrouille. Mina fera tout pour protéger Catherine de la maladie qui ne dit pas son nom. Car Mademoiselle veut jouer son rôle jusqu’au bout. Un peu, beaucoup, à la folie.

Mon avis : 


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions de la Martinière pour ce partenariat.
Mademoiselle, à la folie ! est le premier roman de Pascale Lécosse. C'est un roman sur un sujet tabou parce que la maladie est un sujet dont on n'aime pas parler. C'est un sujet délicat surtout quand il nous touche de près. Ce n'est, heureusement, pas mon cas, mais j'ai travaillé en maison de retraite et je sais donc ce que c'est que d'être confrontée à la difficulté de cet univers.

Catherine est une femme touchante qui se bat pour sa survie. J'ai cependant eu du mal à m'attacher aux personnages, les formats courts ont du mal à m'emporter totalement. J'ai quand même apprécié cette lecture. Je trouve la plume de l'auteur très poétique et facile à lire. J'ai aimé le choix de ses mots et la manière élégante de parler d'un sujet aussi tabou. Mina est une personne protectrice, qui agit un peu comme une vraie fille et qui a su me toucher tout comme Jean, même si je l'ai quand même trouvé en recul.

Ce livre est vraiment un hymne à l'amour et un hymne à la vie malgré le fait qu'il parle de dégénérescence.

Je vous recommande ce livre ne serait-ce que pour la plume de pascale Lécosse.

A très vite ♣

dimanche 30 juillet 2017

Les disparus du phare - Peter May

 
   Titre : Les disparus du phare
Auteur : Peter May
Éditeur : Éditions du Rouergue (noir)
314 pages
Parution : 2 Juin 2016
 

Résumé :

 

Un homme reprend connaissance sur une plage, là où l'ont rejeté les vagues, presque paralysé par le froid, en état de choc. Il ne sait pas où il se trouve. Il ne sait pas même qui il est. Seul subsiste dans sa conscience un sentiment d'horreur, insaisissable, obscur, terrifiant. Revenant à l'île de Lewis où il a situé sa trilogie écossaise, Peter May nous emporte dans la vertigineuse quête d'identité d'un homme sans nom et sans passé.

Mon avis :  

 

J'ai emprunté ce livre à ma maman car elle m'y a plus ou moins forcée. En effet, après avoir lu ce livre, elle a décidé que nous partirions en vacances en Écosse. Étant donné qu'elle a pris les billets et que nous partons le 30 août, elle a insisté pour que je lise ce livre. J'étais réticente, non pas car il ne me tentait pas mais plus parce que j'ai déjà un tas de livres à lire. Mais heureusement que je me suis forcée à l'entamer car ce livre est un bijou. Je l'ai lu en deux petites après-midis. Je n'avais aucunement envie de poser le livre pour vaquer à quelque occupation que ce soit. Je voulais juste dévorer ce livre et connaître le dénouement de cette histoire prenante et mystérieuse.
J'ai apprécié que cette histoire soit racontée de plusieurs points de vue, cela servait réellement au déroulement de l'histoire et cela m'a vraiment embrouillée. A chaque fois que je pensais être sur une piste, Peter May s'est débrouillé pour me montrer que je faisais fausse route. Je n'ai absolument pas vu venir la fin, même si j'avais deviné une infime partie de l'histoire.
L'écriture est excellente, si bien que je regrette vraiment d'avoir lu ce roman en français. Je pense que le lire en anglais aurait été encore plus impressionnant. En effet, même si je lis l'histoire écrite par Peter May, elle a été modifiée par son traducteur et c'est dommage. Je pense donc que je l'achèterai en anglais quand l'occasion se présentera.
Je ne connaissais pas Peter May avant la lecture de ce livre mais il est certain que je lirai sa trilogie écossaise quand ma mère l'aura terminée.
Je pense sincèrement que ce livre sera dans mon top 5 de mes lectures 2017. Il est pour l'instant en première place. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose comme ça en lisant un livre et c'est un sentiment fort appréciable. J'ai eu l'impression d'un vide en moi à la fin de ce livre, ça peut vous sembler étrange, moi même cela me surprend.
En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce livre, il vaut le détour ♥

A très vite ♣

mardi 25 juillet 2017

French Read-a-thon - Summer edition

 Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd'hui avec un article de présentation de ma participation au challenge du French Read-a-thon.

Qu'est-ce que c'est ?
Le principe est très simple. Huit thèmes nous sont donnés, nous devons en garder sept et lire le maximum de livres reprenant ces thèmes pendant une semaine.

Quand ? 
Le challenge aura lieu du lundi 24 juillet minuit au dimanche 30 juillet, 23h59.

Cette session comprend 8 thèmes qui sont les suivants :
  1. Lire une romance : A Summer Affair d'Elin Hilderbrand.
  2. Le roman que je veux absolument lire cet été : Mademaoiselle, à la folie de Pascale Lécosse.
  3. Le livre coup de coeur de mon blogger/booktuver favori : Lord of Shadows de Cassandra Clare.
  4. Une couverture de ma couleur préférée (le turquoise) : This Must Be the Place de Maggie O'Farell.
  5. Un livre avec un personnage principal masculin : Pardonne-moi, Léonard Peacock de Matthew Quick.
  6. Aventure ou road-trip : L'île des oubliés de Victoria Hislop.
  7. Un ire qui ne soit pas un roman : Moi, musulman, je n'ai pas à me justifier de Seydi Diamil Niane.
  8. Un livre emprunté (à ma maman) : Les disparus du phare de Peter May.
Je ne pense pas arriver à lire sept livres, quatre non plus, mais si je pouvais en lire trois, je serais ravie.

N'hésitez pas à m'encourager sur le post que je créerai ce soir !

A très vite ♣