vendredi 20 octobre 2017

Tortues à l'infini - John Green

Titre : Tortues à l'infini
Auteur : John Green
Éditeur : Gallimard Jeunesse
  338 pages
Parution : 10 octobre 2017
Titre VO: Turtles all the way down
Traduction : Catherine Gibert

Résumé de l'éditeur :


Aza, seize ans, n'avait pas l'intention de tenter de résoudre l'énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l'enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.
Aza essaye d'être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille pour sa mère, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.
Aza, Daisy, Davis, trio improbable, trouvent en chemin d'autres mystères et d'autres vérités, celles de la résilience, de l'amour et de l'amitié indéfectible.

Mon avis : 


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat.Je pensais acheter ce livre en VO mais j'ai finalement apprécié la VF. La couverture est sobre mais élégante et la spirale orange illustre parfaitement le livre.

Pour ce qui est du contenu, je dois avouer que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Les quarante-trois premières pages ne me fascinaient pas, peut-être parce que cette sortie est extrêmement médiatisée et c'est d'ordinaire quelque chose qui a tendance à me fairue fuir.

Cependant, la magie a opéré ! La plume de John Green est captivante et elle sait dessiner les choses à la perfection. Je me suis vraiment attachée à Aza, j'imagine sans peine son quotidien. Certes, je n'ai pas ce genre de problème mais j'en ai d'autres et je fais des crises d'angoisse à répétition. Donc même si chez moi c'est très léger, j'imagine l'horreur de sa situation. La maman d'Aza est touchante, cette inquiétude qu'elle a pour sa fille est attendrissante même si parfois elle l’étouffe un peu.
La relation entre Aza et Daisy m'a vraiment plu. Elle est à la fois profonde et superficielle et je l'ai trouvé juste et contemporaine. Je ne sais pas trop comment expliquer cela. La relation que notre personnage principal a avec David Pickett est vraiment belle. J'ai adoré la façon dont ces deux êtres brisés se comportaient l'un envers l'autre.

Ce livre n'est pas une ode à l'amour et ça fait du bien. C'est un hymne à l'amitié et une bien belle manière d'aborder les TOCs.

J'ai apprécié le type de narration. Les passages rédigés s'entrecoupent de messages et d'articles de blogs. A ce propos, j'ai aimé que l'histoire soit ancrée dans le monde d'aujourd'hui et j'adorerais suivre un blog comme celui-là, je le trouve sublime.

Ce livre m'a bouleversée. Je pouvais ressentir les angoisses d'Aza et je me suis même retrouvée en train d'enfoncer mon pouce dans mon index.

Je dois dire que si j'avais adoré Nos étoiles contraires, selon moi Tortues à l'infini est encore meilleur. Je n'ai encore rien lu d'autre de l'auteur mais cela ne saurait tarder car j'ai Let it Snow et Paper Town qui m'attendent dans ma bibliothèque.

Et vous, que pensez-vous de John Green et de son dernier livre ?

A très vite ♣

 

vendredi 6 octobre 2017

Second Chance Summer - Morgan Matson

Titre : Secind Chance Summer
Auteur : Morgan Matson
Éditeur : Simon & Schuster
482 pages
Parution : 2012

Résumé :


Taylor Edwards’ family might not be the closest-knit—everyone is a little too busy and overscheduled—but for the most part, they get along just fine. Then Taylor’s dad gets devastating news, and her parents decide that the family will spend one last summer all together at their old lake house in the Pocono Mountains.

Crammed into a place much smaller and more rustic than they are used to, they begin to get to know each other again. And Taylor discovers that the people she thought she had left behind haven’t actually gone anywhere. Her former best friend is still around, as is her first boyfriend…and he’s much cuter at seventeen than he was at twelve.

As the summer progresses and the Edwards become more of a family, they’re more aware than ever that they’re battling a ticking clock. Sometimes, though, there is just enough time to get a second chance—with family, with friends, and with love.

 

Mon avis :




Je l'ai enfin fait ! J'ai enfin lu tous les Morgan Matson ! Et celui-ci ne fit pas exception à la règle, c'est encore un coup de cœur.
J'ai lu ce livre dans l'avion qui m'amenait en Écosse le 30 août. Et c'était bête, très bête. Je connaissais l'histoire de ce livre, je savais que j'allais pleurer. Mais je l'ai quand même lu et j'ai pleuré dans l'avion entre ma mère et le vieux monsieur assis à ma gauche.

Morgan Matson sait vraiment y faire. Elle a une plume addictive comme j'ai rarement vu. Quand j'ai commencé ce livre, il me fallait le finir. Elle a un don pour écrire des histoires mignonnes avec des personnages attachants. Certes, Morgan Matson écrit du roman jeunesse, hors je lis de moins en moins de jeunesse, je me diversifie, mais avec elle, ça prend à chaque fois.

J'ai aimé le personnage de Taylor et les relations qu'elle entretient avec son père ainsi qu'avec son frère. Sa sœur m'a un peu énervée mais j'ai fini par l'apprécier malgré tout. Les personnages de Lucy et Henry sont attachants à souhait.

De plus, les descriptions donnent envie de partir aux Etats-Unis. Ce qui est simple avec l'autrice c'est de visualiser ce que vous lisez. Ici, les gens et les lieux prennent forme dans votre esprit. Si je savais dessiner, je vous dessinerais ce que j'ai vu parce que vraiment, c'était magnifique.

L'été prochain si j'en ai le temps, je voudrais vraiment relire les quatre romans de l'autrice à la suite et dans l'ordre car il y a des clins d’œil et des crossover entre les quatre romans et comme je n'en ai lu aucun dans le bon ordre, j'ai raté pas mal de choses.

Je voudrais remercier Amélie, mon ananas à la crème de m'avoir fait découvrir Morgan Matson. Donc Amélie si tu passes par là, merci pour tout ces beaux moments ♥

Avez-vous Second Chance Summer ? Ou tout autre Morgan Matson ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaires.

A très vite ♣




jeudi 5 octobre 2017

Maudit Printemps - Antonio Manzini

Titre : Maudit Printemps
Auteur : Antonio Manzini
Éditeur : Denoël
Collection : Sueurs froides
  304 pages
Parution : 4 mai 2017
Titre VO: Non è stagione
Traduction : Samuel Sfez

Résumé de l'éditeur : 

 
Chiara Breguet, héritière d’une riche famille d’industriels du Val d’Aoste, étudiante brillante admirée de ses pairs, n’a plus donné de ses nouvelles depuis plusieurs jours. Persuadé que cette disparition est inquiétante, Rocco Schiavone se lance dans une course contre la montre pour sauver la jeune femme et découvrir ce que dissimule la façade impeccable de ce milieu nanti. Pendant ce temps, la neige tombe sur Aoste en plein mois de mai, et cette météo détraquée ne fait qu’exacerber la mauvaise humeur légendaire de Rocco.  

Mon avis : 


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Denoël pour ce partenariat. Je dois dire que je ne suis jamais déçue par leurs titres de la collection Sueurs froides.

Ce livre est le tome trois d'une trilogie mettant en scène Rocco Schiavone. Cependant, je ne le savais pas en sélectionnant ce livre et je dois dire que cela ne m'a pas vraiment gênée. Certes, quelques passages du passé de Rocco sont flous mais cela ne m'a pas dérangée dans ma lecture. 

J'ai lu ce livre en août pendant mon voyage en Angleterre et je l'ai dévoré en deux trajets de bus.J'ai aimé ce roman pour son intrigue. En effet, on suit plusieurs choses, ou ce qui semble être plusieurs choses, en même temps mais cela n'est en aucun cas un problème. J'ai aimé ce personnage de sous-préfet italien.

L'histoire n'est pas des plus originales, je vous l'accorde. Cependant, elle est maniée avec classe par Antonio Manzini qui nous dépeint une police italienne assez catastrophique au sein de laquelle s'enchaînent les bourdes et les faux pas. 

Le personnage principal bien que complètement insupportable est attachant ainsi que ses collègues. J'ai aimé la façon dont l'enquête est menée et dont les solutions nous sont apportées.

Mon avis sera assez bref. En effet, j'ai lu ce livre il y a bientôt deux mois et mon petit cerveau a du mal à faire son effort. Cependant, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture.

mardi 3 octobre 2017

Pile à lire mensuelle - Octobre 2017


Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd'hui avec ma pile à lire du mois d'Octobre. Ce mois-ci, j'ai décidé de prévoir large et de piocher dans la PAL du mois au gré de mes envies.
Il y aura des services presses mais tout les autres livres ont été choisi dans une longue liste par mon ananas Amélie ♥

Donc pour ce mois-ci, je vais tout d'abord finir Lord of Shadows de Cassandra Clare. Au moment où je rédige cet article, j'en suis à 24% et j'aime énormément.

Ensuite je piocherais dans mes SP :
Quant aux choix d'Amélie, les voilà :


Après Lord of Shadows, je ne vais pas attaquer sur un second Cassandra Clare, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque...
Je lirais probablement Dubliners de l'auter irlandais James Joyce qui me validera une consigne de la course à thèmes ("lire un livre sur l'Irlande"). A Room with a view validera la consigne "lire un livre de plus de 100 ans". Connor Franta rentrera dans la consigne "lire une biographie" alors que le Cassandra Clare validera "lire un recueil de nouvelles".
The Adventures of Huckleburry Finn n'est pas ma priorité car il ne rentre pas dans la course à thèmes. Toutefois, il est important pour mon CAPES.
Je dois absolument lire Le dernier pêché ce mois-ci.

Avez-vous certains de ces livres dans votre PAL ? Si c'est le cas, n'hésitez pas à me proposer une lecture commune.

Je vous souhaite de belles lectures en ce mois d'octobre.
A très vite ♣

mercredi 27 septembre 2017

Comme une pierre que l'on jette - Hayat El Yamani

Titre : Comme une pierre que l'on jette
Auteur : Hayat El Yamani
Éditeur : Persée
163 pages
Parution : 17 octobre 2016


Résumé de l'éditeur :


En retrouvant par hasard son amour d’étudiante sur Facebook, Frida n’imaginait pas que tant de souvenirs remonteraient à la surface. Les photos et les actualités qui défilent font ressurgir dans sa tête admiration, frustration, et quantité de sentiments enfouis.
Elle ressent à nouveau l’intimité partagée vingt ans plus tôt, le doute, la jalousie, le renoncement. Alors elle rédige un message qui, comme une bouteille lancée à la mer, ramènera dans son sillage bien des surprises.
Un roman tout en douceur qui rappelle l’infime frontière entre l’amour et l’amitié. Loin des clichés de la littérature sentimentale, on oscille avec les personnages entre le passé et le présent. On rature et on réécrit l’histoire en même temps qu’on apprend à la connaître. Un écrin d’émotions pour une ode à la vie.
Auteur de plusieurs romans, dont « Rêve d’Envol », et d’un essai « Biculturels », Hayat El Yamani livre ici une touchante réflexion sur la fascination amoureuse.
Maroco-française, Hayat El Yamani est ingénieur et écrivain.

Mon avis :


     Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Persée ainsi que Livraddict pour l'envoi de ce titre.
J'ai été séduite par cette couverture pastel et le résumé. Et je suis ravie d'avoir été sélectionnée pour ce service presse car vraiment, ce livre est extraordinaire.
     Il est court, 163 pages, cela se lit en une fois. De toutes façons, j'ai tellement été happée par l'histoire que je n'aurais pas pu le poser. J'ai adoré l'idée d'une lettre ouverte. J'ai aimé me plonger dans le passé de Frida et de Clark, dans celui d'Inès et de Luella. J'ai apprécié côtoyer ces étudiants. Et j'ai aimé voir grandir Frida au cours de la rédaction de sa lettre.
     Certes, il arrive qu'elle se répète un peu, mais c'est le principe d'une lettre ouverte, elle a écrit avec son cœur, pas avec son cerveau. Et j'ai trouvé ça beau, poétique et inspirant. Tellement inspirant, que j'ai moi-même écrit une lettre cette nuit, lors d'une insomnie, lettre que j'espère avoir le cran de donner à son propriétaire. En lisant ce livre, je me suis sentie forte et je me suis dit "pourquoi pas moi?". Pour cela, je tiens à remercier Hayat El Yamani qui m'a rappelée, au bon moment de ma vie qu'écrire libère de tous les maux.
     Les trente cinq dernières pages consistent en une interaction surprenante mais agréable. Le seul défaut que je pourrais trouver à ce livre, c'est qu'il m'a laissée sur ma fin. J'ai lu la dernière ligne et j'ai vraiment cru qu'il manquait des pages. Je me suis dit que c'était invraisemblable de laisser le lecteur dans cet état.
     J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce livre. Mon avis est bref mais pour résumer : lisez cette pépite !

A très vite ♣

mardi 26 septembre 2017

Le Secret de la manufacture de chaussettes inusables - Annie Barrows

   Titre : Le Secret de la manufacture de chaussettes inusables
Auteur : Annie Barrows
Éditeur : 10/18
  657 pages
Parution : 2 juin 2016

 

Résumé de l'éditeur : 


Layla Beck, une jeune citadine fortunée, fille d'un puissant sénateur du Delaware, refuse d'épouser le riche parti que son père a choisi pour elle et se voit contrainte d'accepter un emploi de rédactrice au sein d'une agence gouvernementale. Elle n'a jamais travaillé de sa vie, mais en ces temps de grande dépression, nécessité fait loi. Sa mission : se rendre dans la petite ville de Macedonia, interroger ses habitants hauts en couleur, et rédiger l'histoire de cette ville sur le point de célébrer le cent-cinquantenaire de sa fondation. Elle prend pension chez les Romeyn, des excentriques désargentés, autrefois propriétaires d'une grande fabrique de chaussettes et autres articles de bonneterie – Les Inusables Américaines – qui a été ravagée par un incendie plusieurs années auparavant. Ce drame, qui a coûté la vie au grand amour de Jottie Romeyn, reste gravé dans les mémoires et suscite encore bien des questions. Ce même été, Willa Romeyn, douze ans, grande admiratrice de Sherlock Holmes, décide de tourner le dos à l'enfance et d'utiliser ses dons de déduction pour percer les mystères qui semblent entourer sa famille. De question en réponse, de soupçon en révélation, Layla et Willa vont bouleverser le cours des choses, changer profondément et à jamais l'existence de tous les membres de leur petite communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

 

 Mon avis :

     J'ai lu ce livre en lecture commune avec Adely du blog Lectureenfantparent. Vous pouvez retrouver son avis ici.
     Ayant adoré Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, je ne pouvais qu'avoir envie de découvrir Le Secret de la manufacture de chaussettes inusables. Cependant, le premier étant un livre à quatre mains, j'avais un peu peur de ne pas retrouver le style que j'avais tant aimé dans le second. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. J'ai vraiment énormément apprécié la plume d'Annie Barrows, au point de ne pas voir passer (ou presque) les 657 pages.
     Tout d'abord, je me dois de préciser que j'adore ces titres à rallonges, je les trouve agréables à prononcer à voix haute. Ensuite, je trouve que la couverture est pétillante. Elle est certes chargée à souhait, mais je trouve que cette surcharge convient parfaitement avec le contenu, il y a une certaine lourdeur qui fait écho au poids de certains évènements du roman et je trouve ça brillant.
     Quant aux personnages, j'ai aimé leur diversité. Ils ont tous été travaillé avec soin et c'est vraiment appréciable de sentir qu'ils ont une histoire en dehors de celle que l'autrice nous offre. J'ai trouvé Willa et Jottie attachantes, tout comme Layla et Emmett. J'ai eu plus de mal avec Felix et Bird...
     Si vous vous attendez à de l'action, passez votre chemin. Il se passe beaucoup de choses, mais ce n'est pas trépidant. Nous avons cependant une très belle fresque familiale de l'Amérique de l'entre-deux guerres. Le climat histoire est vraiment bien détaillé avec la crise des années 30 et la montée du syndicalisme. J'ai trouvé ça extrêmement réaliste, on voit que l'autrice connaît son sujet et c'est un bonheur.
     J'ai également apprécié la multitude de points de vue. Nous retrouvons le point de vue de Willa, ainsi que ceux de Jottie, avec les flashback et Layla avec ses lettres. Cela permet au lecteur d'entrer plus facilement dans l'histoire.
     Pour ce qui est du secret et de l'intrigue, même si on se doute assez rapidement des choses, je trouve que c'est fort bien amené et il reste quand même la surprise autour de pas mal d'évènements.

     En bref, Le Secret de la manufacture de chaussettes inusables est un roman fort plaisant, habillement écrit et qui nous décrit parfaitement l'atmosphère des États-Unis dans les années 30.
      Je ne peux que vous le conseiller et j'espère que vous passerez un aussi bon moment en compagnie des Romeyn que celui que j'ai passé !
Si vous avez déjà lu ce livre, n'hésitez surtout pas à me dire ce que vous en avez pensé.

A très vite ♣

jeudi 21 septembre 2017

L'aube sera grandiose - Anne-Laure Bondoux

Titre : L'Aube sera grandiose
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Éditeur : Gallimard Jeunesse
296 pages
Parution : 21 septembre 2017

Résumé de l'éditeur : 


Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu'elle lui a cachés jusqu'alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets... Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin.
 
Mon avis : 

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard jeunesse pour ce service presse. J'ai découvert l'autrice grâce à eux et à l'envoi de Tant que nous sommes vivants que j'avais adoré. J'ai poursuivi avec Et je danse, aussi qu'elle a coécrit avec Jean-Claude Mourlevat mais même si ces deux livres étaient très bons, pour moi L'Aube sera grandiose est une apothéose. 

J'ai commencé ce roman hier soir et j'ai lu 111 pages d'un coup. Seule la fatigue m'a forcée à poser le livre et je l'ai terminé ce matin, d'une traite. Et je suis complètement bluffée. Anne-Laure Bondoux à un talent fou pour l'art de la plume. A ce stade là, ce n'est plus un métier, c'est un art, un vrai. Ses mots sont beaux, ils sont purs et ils vous touchent au plus profond de vous. 

J'ai adoré ce roman familial où en une nuit, toute une vie peut-être bouleversée. Apprendre que vous n'êtes pas tout à fait celle que vous croyiez être. J'ai trouvé l'histoire touchante, brillante et émouvante. J'ai aimé découvrir la vie de ces trois générations et j'étais comme Nine, dans le désir que Titania continue son histoire, qu'elle me dise tout. J'étais avec elles dans la maison du bord du lac et j'avais l'impression d'être un membre de cette famille. Cette famille, malgré tout ses problèmes, tout ces coups durs est une belle famille, où l'amour règne et c'est une famille qui fait envie. 

Je ne sais pas trop comment vous expliquer ce que je ressens à l'issue de cette lecture. Je me sens différente, changée. 

Les illustrations de Coline Peyrony sont un plus que j'ai trouvé très important. Elles ajoutent une dimension supplémentaire au livre. Déjà elles sont très belles, et ensuite, elles sont justes, dans le ton du texte.

Ce roman magnifique sort aujourd'hui en librairie et si vous avez un minimum confiance en moi et en mes goûts, foncez acheter ce joyau de la littérature jeunesse. Ce roman plein de poésie vous emportera bien loin, dans une cabane au bord d'un lac. Et c'est un voyage qui vaut la peine d'être effectué ! 

A très vite ♣

lundi 18 septembre 2017

Le tailleur de Panama - John Le Carré

   Titre : Le tailleur de Panama
Auteur : John Le Carré
Éditeur : Pocket
448 pages
Parution : 14 Octobre 1998

Résumé de l'éditeur :


Harry Pendel, tailleur renommé, est contacté par le mystérieux Andrew Osnard. Ce dernier, espion sans scrupules chargé de suivre l'évolution politique du Panama, loblige à devenir son informateur. Qui mieux que Pendel, dans le bureau duquel défilent tous les hommes qui comptent au Panama, pourrait en effet le renseigner sur les bruits de couloirs et les rumeurs ? Mais Pendel prend la mesure des enjeux et, plutôt que de simplement recouper ses informations, décide de se mettre à broder. Sur la foi de ces chimères, son épouse, son meilleur ami, sa fidèle employée mais aussi les diplomates, les militaires, les barons de la finance et de la presse internationale vont bientôt se retrouver pris dans une énorme affaire géopolitique dont aucun ne sortira indemne.

Mon avis : 


Un copain m'a donné ce livre et j'ai mis plus de deux ans à le sortir de ma PAL. Si j'avais su, je l'y aurais laissé. Je n'aime pas dire du mal de mes lectures, mais mon but étant d'être objective... je me lance !

J'ai lu ce livre à Plymouth, je me suis dis qu'avec toutes les heures de bus, il allait passer comme une lettre à la poste mais ce ne fut absolument pas le cas. J'ai abandonné ma lecture au bout de 350 pages. C'est peut-être bête à ce stade de pas avoir continué mais c'était au-dessus de mes forces. J'ai quand même lu le dernier chapitre histoire de connaître l'issue, mais ça ne changera pas ma vie.

L'écriture est lourde, je l'ai trouvée bien trop descriptive. Ce qui aurait pu tenir en une page en prenait souvent quatre ou cinq et c'est quelque chose qui a le don de m'énerver.
C'est dommage car j'aimais bien Harry Pendel mais c'est le seul personnage auquel je me suis attachée. Je confondais tous les autres hommes entre eux, trop de noms,trop de ressemblance dans ce milieu politique corrompu qui aurait pourtant pu être fascinant.

J'ai lu ce livre il y a deux mois et je ne me souviens de rien d'autre que du prix des costards et c'est dommage car le résumé m'attirait.

Ce livre a plu a beaucoup de monde, il peut plaire à certains d'entre vous. C'est juste qu'avec moi cela n'a absolument pas fonctionné.

A très vite pour quelque chose de plus positif ♣

dimanche 17 septembre 2017

Mademoiselle à la folie - Pascale Lécosse

  Titre : Mademoiselle, à la folie !
Auteur : Pascale Lécosse
Éditeur : Éditions de la Martinière
125 pages
Parution : Août 2017

Résumé de l'éditeur : 


Catherine danse au sommet de sa vie. Fantasque et admirée, elle a embrassé les acteurs les plus séduisants, joué dans les plus grands films. Elle aime les autres éperdument et distraitement. Jean, son amant éternel, ministre dûment marié. Mina, son assistante, sa confidente, sa meilleure amie. Mina qui ne lui passe rien, Mina qui lui permet tout. Pourtant, un jour, les coupes de champagne à onze heures du matin, les coups de tête irrésistibles : même Catherine n’y comprend plus rien. Tout va trop vite, tout s’embrouille. Mina fera tout pour protéger Catherine de la maladie qui ne dit pas son nom. Car Mademoiselle veut jouer son rôle jusqu’au bout. Un peu, beaucoup, à la folie.

Mon avis : 


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions de la Martinière pour ce partenariat.
Mademoiselle, à la folie ! est le premier roman de Pascale Lécosse. C'est un roman sur un sujet tabou parce que la maladie est un sujet dont on n'aime pas parler. C'est un sujet délicat surtout quand il nous touche de près. Ce n'est, heureusement, pas mon cas, mais j'ai travaillé en maison de retraite et je sais donc ce que c'est que d'être confrontée à la difficulté de cet univers.

Catherine est une femme touchante qui se bat pour sa survie. J'ai cependant eu du mal à m'attacher aux personnages, les formats courts ont du mal à m'emporter totalement. J'ai quand même apprécié cette lecture. Je trouve la plume de l'auteur très poétique et facile à lire. J'ai aimé le choix de ses mots et la manière élégante de parler d'un sujet aussi tabou. Mina est une personne protectrice, qui agit un peu comme une vraie fille et qui a su me toucher tout comme Jean, même si je l'ai quand même trouvé en recul.

Ce livre est vraiment un hymne à l'amour et un hymne à la vie malgré le fait qu'il parle de dégénérescence.

Je vous recommande ce livre ne serait-ce que pour la plume de pascale Lécosse.

A très vite ♣

dimanche 30 juillet 2017

Les disparus du phare - Peter May

 
   Titre : Les disparus du phare
Auteur : Peter May
Éditeur : Éditions du Rouergue (noir)
314 pages
Parution : 2 Juin 2016
 

Résumé :

 

Un homme reprend connaissance sur une plage, là où l'ont rejeté les vagues, presque paralysé par le froid, en état de choc. Il ne sait pas où il se trouve. Il ne sait pas même qui il est. Seul subsiste dans sa conscience un sentiment d'horreur, insaisissable, obscur, terrifiant. Revenant à l'île de Lewis où il a situé sa trilogie écossaise, Peter May nous emporte dans la vertigineuse quête d'identité d'un homme sans nom et sans passé.

Mon avis :  

 

J'ai emprunté ce livre à ma maman car elle m'y a plus ou moins forcée. En effet, après avoir lu ce livre, elle a décidé que nous partirions en vacances en Écosse. Étant donné qu'elle a pris les billets et que nous partons le 30 août, elle a insisté pour que je lise ce livre. J'étais réticente, non pas car il ne me tentait pas mais plus parce que j'ai déjà un tas de livres à lire. Mais heureusement que je me suis forcée à l'entamer car ce livre est un bijou. Je l'ai lu en deux petites après-midis. Je n'avais aucunement envie de poser le livre pour vaquer à quelque occupation que ce soit. Je voulais juste dévorer ce livre et connaître le dénouement de cette histoire prenante et mystérieuse.
J'ai apprécié que cette histoire soit racontée de plusieurs points de vue, cela servait réellement au déroulement de l'histoire et cela m'a vraiment embrouillée. A chaque fois que je pensais être sur une piste, Peter May s'est débrouillé pour me montrer que je faisais fausse route. Je n'ai absolument pas vu venir la fin, même si j'avais deviné une infime partie de l'histoire.
L'écriture est excellente, si bien que je regrette vraiment d'avoir lu ce roman en français. Je pense que le lire en anglais aurait été encore plus impressionnant. En effet, même si je lis l'histoire écrite par Peter May, elle a été modifiée par son traducteur et c'est dommage. Je pense donc que je l'achèterai en anglais quand l'occasion se présentera.
Je ne connaissais pas Peter May avant la lecture de ce livre mais il est certain que je lirai sa trilogie écossaise quand ma mère l'aura terminée.
Je pense sincèrement que ce livre sera dans mon top 5 de mes lectures 2017. Il est pour l'instant en première place. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose comme ça en lisant un livre et c'est un sentiment fort appréciable. J'ai eu l'impression d'un vide en moi à la fin de ce livre, ça peut vous sembler étrange, moi même cela me surprend.
En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce livre, il vaut le détour ♥

A très vite ♣

mardi 25 juillet 2017

French Read-a-thon - Summer edition

 Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd'hui avec un article de présentation de ma participation au challenge du French Read-a-thon.

Qu'est-ce que c'est ?
Le principe est très simple. Huit thèmes nous sont donnés, nous devons en garder sept et lire le maximum de livres reprenant ces thèmes pendant une semaine.

Quand ? 
Le challenge aura lieu du lundi 24 juillet minuit au dimanche 30 juillet, 23h59.

Cette session comprend 8 thèmes qui sont les suivants :
  1. Lire une romance : A Summer Affair d'Elin Hilderbrand.
  2. Le roman que je veux absolument lire cet été : Mademaoiselle, à la folie de Pascale Lécosse.
  3. Le livre coup de coeur de mon blogger/booktuver favori : Lord of Shadows de Cassandra Clare.
  4. Une couverture de ma couleur préférée (le turquoise) : This Must Be the Place de Maggie O'Farell.
  5. Un livre avec un personnage principal masculin : Pardonne-moi, Léonard Peacock de Matthew Quick.
  6. Aventure ou road-trip : L'île des oubliés de Victoria Hislop.
  7. Un ire qui ne soit pas un roman : Moi, musulman, je n'ai pas à me justifier de Seydi Diamil Niane.
  8. Un livre emprunté (à ma maman) : Les disparus du phare de Peter May.
Je ne pense pas arriver à lire sept livres, quatre non plus, mais si je pouvais en lire trois, je serais ravie.

N'hésitez pas à m'encourager sur le post que je créerai ce soir !

A très vite ♣

mercredi 19 juillet 2017

La Course à thèmes - cinquième édition

Bonjour,

On se retrouve aujourd'hui pour le lancement de la cinquième course à thèmes. La présente édition se déroulera du 19 juillet 2017 au 19 janvier 2018.
Pour cette session, nous avons décidé de prendre 15 thèmes ainsi que de garder nos handicaps de la précédente session. Nous avons gardé le classique et nous avons repris le choix de l'adversaire, que nous n'avions pas utilisé dans la quatrième édition. Nous avons également choisi de pouvoir inclure les achats récents afin d'être moins limitées.
Les thèmes de cette cinquième édition sont les suivants :
 

  1. Lire un classique 
  2. Lire le choix de l'adversaire 
  3. Lire un livre se déroulant à Noël 
  4. Lire un livre sur l'Irlande 
  5. Lire un livre de plus de cent ans
  6. Lire un livre de notre auteur favori 
  7. Lire un livre à la première personne
  8. Lire une biographie ou une autobiographie 
  9. Lire un livre sur la maladie ou les troubles mentaux 
  10. Lire un livre sur le féminisme ou d'un auteur féministe 
  11. Lire un recueil de nouvelles 
  12. Lire un livre jaune 
  13. Lire un pastiche 
  14. Lire un livre sur l'histoire de la Grande Bretagne 
  15. Lire un livre de poésie
Handicaps :

  1. Lire le choix de l'adversaire : A Summer Affair d'Elin Hilderbrand (troisième édition)
  2.  Lire le premier tome d'une saga (quatrième édition)
À très vite pour de nouvelles aventures ♣

mardi 18 juillet 2017

Bilan de la quatrième édition de la course à thèmes

Bonjour,

Nous sommes le 18 juillet, c'est donc aujourd'hui que prend fin la quatrième édition de La Course à thèmes.
Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, la course à thèmes est un challenge que j'ai créé avec mon amie Marion car nous voulions, depuis longtemps, faire quelque chose qui unisse nos blogs.
L'édition qui se termine aujourd'hui fut plutôt réussie, bien que vraiment faite au dernier moment...

La liste était la suivante :

  1. Lire un classique LuHarry Potter and the Prisoner of Azkaban, J.K. Rowling
  2. Lire un essai historique Lu
    Les libérateurs de l'Irlande
    , Jean-Luc Cattacin
  3. Lire un livre avec seulement un mot dans le titre Lu
    Rage, Orianne Charpentier
  4. Lire un livre pour les cours Lu
    La civilisation américaine
    , Axel Delmotte
  5. Lire un livre avec plusieurs auteurs Lu
    The Bane Chronicles
    , Cassandra Clare, Sarah Rees Brennan, Maureen Johnson
  6. Lire un livre qui se passe dans un hôtel/une auberge Lu
    Meant to Be, Lauren Morril
  7. Lire un livre choisi pour sa couverture Lu
    Everything, Everything
    , Nicola Yoon
  8. Lire une histoire vraie Lu
    Les énigmes Kennedy
    , Laurent Joffrin
  9. Lire une pièce de théâtre LuAndromaque, Jean Racine
  10. Lire un livre de plus de 100 pages Lu
    Double faute
    , Isabelle Pandazopoulos
  11. Lire un livre que tu peux finir en une journée Lu
    Profil Bas, Liz Nugent
  12. Lire un livre sur l’aristocratie Lu
    La Reine Victoria
    , Rolland Marx
  13. Lire un livre se déroulant dans un pensionnat Lu
    Harry Potter and the Chamber of Secrets, J.K. Rowling
  14. Lire un livre ayant au moins un mort Lu
    Récidive
    , Sonja Delzongle
  15. Lire le premier tome d'une saga
Handicaps :
  1. Le choix de l'adversaire : A Summer Affair, Elin Hildebrand ( troisième édition )
  2. Fantasy/fantastique ( troisième édition ) LuMemoria, Leonardo Patrignani
  3. Lire un livre avec un métier dans le titre ( troisième édition )
  4. Livre un livre régional ( troisième édition ) Lu
    Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koeningsbourg
    , Jacques Fortier
  5. Lire un livre d'un auteur nordique ( première édition) Lu
    La Maison de vacances, Anna Fredriksson
J'ai pris beaucoup de plaisir à faire cette édition, surtout que la fin était vraiment une course car je m'y suis mise très tard.
J'ai hâte de vous dévoiler la liste de la cinquième édition, l'article sera en ligne demain matin.

Belle journée à vous ♣

mardi 20 juin 2017

The Bane Chronicles - Cassandra Clare (ft. Sarah Rees Brennan & Maureen Johnson )

Titre : The Bane Chronicles
Auteurs : Cassandra Clare
Sarah Rees Brennan
& Maureen Johnson
Éditions McElderry Books
  507 pages
Date de parution : 11 novembre 2014

Résumé :

It's not easy being Magnus Bane. As a warlock, he's often called upon to fix the problems of others. His life as been long, and his loves have been many. And Magnus as a way of making sure he's at the right plae at the right - or perhaps wrong - time. The French Revolution, Prohibition, the great blackout of NYC, the first great battle between Valentine and the New York Institute... Magnus was there, and usually in the middle of it. But smuggling Marie Antoinette out of France is nothing compared to loving a vampire like Camille Belcourt - Or having a first date with Alec Lightwood.
Though Magnus's tale is far from over, these stories shed a little light on his often inscrutable character. What happens when an immortal warlock goes mad ? Are all Herondales as problematic as Will ? ( Answer : yes ) What exactly happend at the Hotel Dumort ? How did Raphael Santiago become a vampire ? What do you buy for your shadowhunter boyfriend when you're not really dating ? And why was Magnus banned from Peru ?
Magnus will never be able to tell all of his tales. No one would believe him. But here are 11 stories that fill in some of the blanks- stories he probably wishes had never gotten out.

Mon avis :

Ah... Magnus Bane ♥ C'est l'un de mes personnages préférés de l'univers des chasseurs d'ombres ! Alors de savoir qu'un livre entier lui est consacré, cela ne pouvait que me ravir. D'autant plus qu'il est vraiment sublime. En effet, les onze histoires commencent par une planche d'illustrations de la nouvelle à venir accompagnée d'une citation.

 Je vous laisse contempler ça !

J'ai fait le choix de vous rédiger un court avis pour chacune des nouvelles afin de pouvoir vous donner mes impressions individuellement. 


What Really Happened in Peru

Cette nouvelle est assez sympa. Cependant, elle ne me laisse pas un souvenir impérissable. J'ai quand même bien apprécié de connaître Ragnor Fell et Catarina Loss. Et Magnus es vraiment touchant, comme toujours.

The Runaway Queen

J'ai adoré me retrouver dans le Paris de la Révolution française.On y retrouve Marie Antoinette et un Magnus au plus haut de son art, tant sur le plan de la magie que de son caractère haut en couleur. Cette nouvelle n'est pas ma préférée mais j'ai apprécié ma lecture.
Vampires, Scones, and Edmund Herondale

Alors... Bon, ok,ça y est, je suis accro à ce livre. Rien qu'au titre, on sait qu'on va rencontrer un Herondale. Or Will est l'un de mes shadowhunters préférés. J'étais donc ravie !
En plus, on en apprend plus sur les fameux Accords entre chasseurs d'ombres et les créatures obscures. Je déteste ce mot, "downworlders" sonne tellement mieux...  Et nous avons aussi droit à l'apparition de Camille Belcourt et j'ai été très contente d'en apprendre un peu plus sur la relation bizarre qu'elle entretient avec Magnus.

The Midnight Heir
 
Cette nouvelle est  géniale juste pour les clins d'oeil à la saga The Infernal Devices. Si j'adore la saga The Mortal Instruments, j'aime encore plus les origines alors là, c'était un vrai bonheur. J'ai adoré retrouvé certains de ses personnages, je ne veux pas vous donner les noms pour ne pas vous spoiler, mais nous sommes à Londres en 1903, cela vous donnera peut-être un indice.

The Rise of the Hotel Dumort

Cette nouvelle est celle que j'ai le moins aimé des onze... Je l'ai trouvé ennuyeuse et vraiment sans intérêt, je n'ai donc pas envie de m'étaler dessus.

Saving Raphael Santiago

Cette nouvelle est une excellente nouvelle. Raphael Santiago, le vampire est génial. JE détestais ce personnage au début de la saga The Mortal Instruments, mais j'ai appris à l'apprécier et ici, je l'adore.
La relation de Raphael et Magnus est adorable. Ragnor Fell fait son come-back et c'était appréciable, même si je n'aime pas ce sorcier ( si vous avez lu tous les Cassandra Clare, vous voyez sûrement pourquoi... )

The Fall of the Hotel Dumort

Cette nouvelle est loin d'être ma préférée. Cependant, je l'ai apprécié car on comprend le pourquoi du comment de l'hôtel Dumort et pourquoi ce clan de vampires new-yorkais est ce qu'il est, ici comme dans la saga principale.

What to Buy the Shadowhunter Who Has Everything ( And Who You're Not Officially Dating Anyway )

Bon, je n'ai rien à dire si ce n'est : Alec, je t'aime ♥
Plus sérieusement, Alec est l'un de mes personnages préférés en littérature. Il n'y pas beaucoup de personnages que j'apprécie plus que lui. 
Donc, j'étais heureuse de le voir apparaître ici. Cette nouvelle a fait fondre mon petit cœur de chamallow... Et j'ai également bien rigolé, pauvre Magnus, tout le monde lui en fait baver ici.
 
The Last Stand of the New York Institute

Cette nouvelle est excellente. J'ai apprécié de voir le cercle de Valentin à l’œuvre,  pas pour les horreurs commises mais pour comprendre qui est cet odieux personnage. J'ai aimé découvrir les membres du cercle dans leur jeunesse, ils sont tellement différents de ce qu'ils sont dans The Mortal Instruments. Lucian Graymark est égal à lui-même et ça fait plaisir.

The Course of True Love ( And First Dates )

Ok, je vais me répéter mais Alec est parfait. Et sa relation avec Magnus me fait fondre comme neige au soleil. J'ai adoré avoir plus que ce qu'on a dans The Mortal Instruments. Je trouve que ces deux personnages sont sous-exploités dans la saga principale, donc merci Cassandra de leur avoir donné de l'importance ici ♣

The Voicemail of Magnus Bane

Cette partie m'a fait pleurer de rire ! Isabelle Lightwood est hilarante quand elle est en colère. J'aurais aimé avoir un peu plus de message vocaux.

Pour résumer, ce hors série est vraiment très bon, à part une ou deux nouvelles en dessous, j'ai trouvé ce recueil vraiment agréable à lire. Les citations et illustrations au début de chaque nouvelle est un gros plus. J'ai maintenant hâte de lire Tales from the Shadowhunter Academy ainsi que le second tome de The Dark Artifices.

Les nouvelles par ordre de préférence :
The Course of True Love ( And First Dates ) - What to Buy the Shadowhunter Who Has Everything ( And Who You're Not Officially Dating Anyway ) - The Voicemail of Magnus Bane - The Midnight Heir - The Last Stand of the New York Institute - Saving Raphael Santiago - Vampires, Scones, and Edmund Herondale - The Fall of the Hotel Dumort -The Runaway Queen - What Really Happened in Peru - The Rise of the Hotel Dumort

A très vite, belle journée à tous ♣

lundi 19 juin 2017

Avancée du Book Buddy-a-thon # 2

Ma pile à lire pour ce second Book Buddy-a-thon

Lundi :





10h50 : Après m'être rafraichie dans la piscine, je me pose enfin avec mon livre.
J'y ai lu 29 pages, soit les trois premiers chapitres. J'adore retrouver la plume de Jenny Han.

11h54 : Je vais tenter de lire un chapitre de plus avant d'aller faire à manger.

12h03 : Je pose mon livre, j'ai lu 36 pages..

14h30-15h: J'ai lu 36 pages de plus, j'en suis page 72.

16h-21h : Entre deux trucs à faire, j'ai pu lire un bonne partie de la journée.
A 21 heures, je fermais le livre, désormais terminé. Je suis à la fois triste et ravie. Je suis ravie de mon rythme de lecture et d'avoir déjà finie un livre, j'ai pris un peu d'avance sur le challenge. Cependant, je suis triste d'avoir finie cette saga. Je la relirai sûrement un jour, mais ça ne sera plus nouveau, j'en ai fini de découvrir les aventures de Lara Jean Song Covey, j'en suis assez émue.

Mardi :

7h53 : J'attaque ma lecture de Memoria, le second tome de Multiversum.


8h08 : Je m'arrête après 29 pages et trois chapitres. Pour l'instant, je ne suis pas emballée. Je ne me souviens pas du premier tome. J'espère que ça va s'arranger.

14h30: Je me remets à lire. Je m'arrête page 119. Ça commence enfin à me plaire un petit peu.
J'ai une journée assez chargée donc je n'ai pas le temps de lire plus...

Mercredi :

15h : Je suis en baby-sitting de 12 heures à 17 heures. J'ai réussi à lui mettre une BD entre les mains pour essayer de lire un peu...

16h : Je m'arrête page 227. J'ai donc lu 108 pages aujourd'hui. J'ai 98 pages de retard sur le planning que j'avais prévu.

18h30 : Je pars travailler pour la soirée de la fête de la musique jusqu'à 1 heure du matin.

Jeudi :

Après une matinée chargée, entre cours d'anglais et repas à faire, à 16 heures, toujours rien lu...

17h : Après 30 longueurs, je m'installe pour lire. Au bout de deux pages, je me fais piquer par une guêpe... Étant allergique, je suis un peu en panique. Après divers rituels post piqures, je vais me remettre à lire. En tout cas, je crois que Memoria me porte la poisse. Il ralentit mon rythme et me vaut une belle piqure de guêpe...

20h50 : J'ai fini Memoria. Ma piqure de guêpe ne devrait pas me faire finir aux urgences cette fois, mais je ne peux pas me servir de ma main droite, heureusement que je suis gauchère !

Vendredi :

Je n'ai pas dormi de la nuit. Au réveil et pendant toute la journée, ma piqure s'est aggravée au point que j'en pleure de douleur.
J'ai lu seulement 16 pages d'Andromaque dans la journée ! En fait à part dormir et regarder des séries, je n'ai pas fait grand chose.


Samedi :

9h47 : Je me mets à lire avec ma perruche posée sur l'épaule, en espérant qu'il ne s'attaque pas à on livre ! Ce fou mange du papier parfois...

10h26 : J'ai fini ma lecture. Je suis en admiration devant Racine depuis que j'ai découvert Phèdre au lycée. Et Andromaque ne fait que confirmer ma vision de l'auteur. Je suis en admiration totale. Écrire des pièces en alexandrins, c'est impressionnant !

10h45 : Je vais attaquer ma lecture d'Harry Potter and the Prisoner of Azkaban de J.K. Rowling !


13h50 : Au final, je n'attaque ma lecture que maintenant.
14h52 : Je dois me préparer pour aller travailler. J'ai lu 104 pages, je suis assez contente.

Dimanche :

M'étant couchée à 2 heures et levée à 10h45, je n'ai pas fait grand chose ce matin.

14h : J'attaque ma lecture.

17h43 : Interrompue par la Formule 1, je vais reprendre ma lecture. Cela me détendra, j'espère parce que je suis #teamHamilton et que Vettel m'a sérieusement énervée !

19h01 : Je viens de finir le chapitre 11. J'ai lu 246 pages du livre, soit 53%
Je dois m'arrêter là, j'ai un match de tennis à 20 heures et je dois absolument me préparer. Wish me luck ♣

dimanche 18 juin 2017

Book Buddy-A-Thon with A.J. #2

Et c'est reparti pour une nouvelle édition du Book Buddy-A-Thon ! Cette année encore, nous sommes hors timing, mais peut-importe. L'essentiel c'est que je suis ravie de partager à nouveau cette aventure avec mon amie Amélie.

Le principe : Sur une durée d'une semaine, arriver à remplir 5 consignes. Cinq livres en une semaine, c'est beaucoup ! Mais j'ai tellement hâte !!! J'ai essayé de ne pas choisir des pavés pour avoir une chance... Cela me permettra aussi de mettre un bon coup de collier Et en plus, notre lecture commune me rend réellement heureuse !

Voici donc ce que je vais lire

1) Choose three books and get your buddy to pick one from them for you to read. 


J'ai choisi ces trois livres dans l'optique de la course à thèmes, je veux vraiment la réussir. Et Amélie m'a choisie A thousand pieces of you de Claudia Gray. J'espère vraiment qu'il me plaira car j'ai la suite dans ma PAL...

2) Buddy read a book with your buddy. 


 A la base, nous n'avions pas de livres en commun mais Amélie est trop géniale alors elle a acheté le troisième et dernier tome de la saga de Jenny Han. Donc nous lirons Always and Forever. Je suis raviiiie ! Donc merci petit ananas à la crème.

3) Read a book with your buddy's favourite colour on. 


Amélie m'a laissée le choix entre vert et jaune. J'ai donc choisi la couleur jaune afin de pouvoir lire Memoria, le second tome de la saga Multiversum de Leonardo Patrignani. J'ai ce tome dans ma PAL depuis genre 2 ans. J'espère qu'il me plaira et que j'arriverai à me souvenir du premier tome. 

4) Read a book that's title starts with the first letter of your buddy's name.


J'ai choisi Andromaque de Jean Racine. J'ai hésité avec Alexandre mais je le trouvais moins motivant. 

5) Read a book that you want to... just because.


J'ai choisi, avec les conseils d'Amélie, de lire Harry Potter and the prisonner of Azkaban de l'illustre J.K. Rowling. 

Bon, ne nous leurrons pas, je ne pense pas lire les cinq livres, mais on va commencer pas le Jenny Han. Je sais qu'il ne me durera pas longtemps donc je suis confiante. Ensuite, je prévois de lire Andromaque puis Memoria. J'enchaînerai avec le Harry Potter et si j'ai le temps le Claudia Gray.

Vous aurez de toutes façons un article de suivi dès demain matin. Et pour savoir ce que lit Amélie, c'est par ici !

En attendant, je vous souhaite une belle journée, ainsi qu'une "Bonne fête" à tous les papas ♥

jeudi 8 juin 2017

Everything, Everything - Nicola Yoon

Titre : Everything, Everything
Auteur : Nicola Yoon
Éditions Delacorte Book
  240 pages
Parution : 01/09/2015

Résumé :

My disease is as rare as it is famous. Basically, I’m allergic to the world. I don’t leave my house, have not left my house in seventeen years. The only people I ever see are my mom and my nurse, Carla.

But then one day, a moving truck arrives next door. I look out my window, and I see him. He’s tall, lean and wearing all black—black T-shirt, black jeans, black sneakers, and a black knit cap that covers his hair completely. He catches me looking and stares at me. I stare right back. His name is Olly.

Maybe we can’t predict the future, but we can predict some things. For example, I am certainly going to fall in love with Olly. It’s almost certainly going to be a disaster.

Mon avis : 

   Si vous suivez mes aventures sur Facebook, vous avez peut-être vu que récemment j'ai malencontreusement effacé un article dont j'étais plutôt fière. Et bien, c'est celui-ci. Blogger m'avait mis deux articles parlant de Double Faute et en les ouvrant, c'était bien deux articles identiques, j'en ai donc supprimé un et il s'avère que mon article sur Everything, Everything avait disparu... Je suis très déçue parce que j'étais vraiment très satisfaite de ma chronique et que celle-ci est bien plus bateau.
   J'avais vu ce livre fleurir un peu partout sur la blogosphère et je la trouvais magnifique. Je l'ai donc acheté mais il est resté plusieurs mois dans ma PAL. Ayant appris récemment qu'une adaptation cinématographique allait sortir, il était temps de le lire car je fais partie de ces gens qui détestent lire un livre après avoir vu le film (à quelques exceptions près). Après une année scolaire intense, il me fallait un livre vite lu et qui ne soit pas prise de tête. Celui-ci était parfait pour cela, je l'ai dévoré dans le train en deux petites heures.
   Nicola Yoon a un style fluide, son livre se lit tout seul et c'est un vrai régal. Madeline, aussi appelée Maddy, est ce que l'on appelle un enfant bulle. Elle ne peut pas être en contact avec le monde extérieur. Elle vit donc recluse chez elle avec une mère médecin surprotectrice et son infirmière, Carla. Elle suit des cours à distance et seul son professeur d'architecture est autorisé à venir la voir après un long processus de décontamination.
   J'ai trouvé Maddy extrêmement résiliente et courageuse, elle ne se plaint jamais alors que sa vie est loin d'être facile. Ses seules occupations sont la lecture, ses maquettes d'architecture et les soirées-jeux avec sa mère. Mais inévitablement et très prévisiblement, un garçon va arriver dans ce tableau. Alors oui, on le sait dès le début, c'est une histoire d'amour, mais ce n'en est pas moins mignon. Olly, c'est le garçon un peu ténébreux qui a une enfance difficile et qui va venir compliquer la vie de Maddy.
   J'ai beaucoup aimé leur relation et le côté messagerie instantanée. C'est hyper actuel, avec tous les réseaux sociaux qui nous entourent aujourd'hui. Et c'est là que Nicola Yoon a marqué des points : il y a des pages entières de messagerie instantanée. Et elles sont agrémentées de dessins et d'écrits de Maddie, comme un journal, qui nous permettent de mieux nous plonger dans le quotidien de cette jeune fille.
   La mère de Maddie est beaucoup trop protectrice et vraiment extrême. Je ne peux pas vous en dire plus, ceux qui l'ont lu savent pertinemment de quoi je parle et les autres comprendront en le lisant. Clara, l'infirmière, est attachée à Maddie comme si c'était sa propre fille et elle se plie en quatre pour lui rendre sa vie moins pénible. Il y a une chose que je n'ai pas compris, c'est la révélation qu'elle fait à la fin du livre. Juste "pourquoi?"
   Ce livre est, malgré son sujet assez triste, un vrai baume au cœur que je ne peux que vous recommander tout en espérant que vous passerez un bon moment comme ce fut le cas pour moi. Je connais des gens qui n'ont pas particulièrement accroché, ce que je peux comprendre mais j'espère que ça ne sera pas votre cas.
   J'irai bien entendu voir le film. Je suis satisfaite du choix de l'actrice pour Maddy et j'espère que les autres seront bien aussi. J'espère aussi qu'ils vont garder le côté messagerie instantanée, peut-être avec des bulles. Et surtout, j'espère que la musique sera à la hauteur.

Avez-vous lu le livre ? L'avez-vous aimé ? Vous tente-t-il ? Comptez-vous aller voir le film ? Dîtes-moi tout !

A très vite ♣

mardi 6 juin 2017

LC entre Papayes #3

Bonjour à tous,

Comme vous le savez peut-être, je suis très friande de lectures communes. J'aime le concept de partager avec vous. Et il faut aussi avouer que parfois, ça motive à lire !
J'avais créé ce rendez-vous en 2015 et je l'ai laissé tomber... J'ai décidé de le reprendre ponctuellement.
Ici, je vous propose quatre livres que j'ai envie de lire en juillet. Je laisse les votes ouverts jusqu'au 25 juin. Ensuite, j'annoncerai les résultats ici et/ou sur ma page Facebook et nous fixerons une date ensemble. J'espère que cette troisième sélection vous plaît ! J'ai mélangé VO et VF pour satisfaire tous les goûts.

N'hésitez pas à commenter pour me dire que vous avez voté comme ça je me rendrais compte de qui participe. En effet, si vous votez, je compte sur vous pour participer dans la joie et la bonne humeur ♫♪☼
Oh et vous pouvez voter pour deux livres. 

vendredi 2 juin 2017

Pile à lire mensuelle - Juin 2017

Après presque un an sans ce rendez-vous, la pile à lire mensuelle fait son retour sur le blog ! En ce mois de juin, je vais axer mes lectures sur la course à thèmes. La quatrième édition finit le 18 juillet et je n'ai lu que treize livres sur vingt. J'ai donc encore sept thèmes à valider en un mois et demi... Cela s'annonce compliqué mais c'est faisable ! Je crois fort en moi-même :D





Tout d'abord, je compte finir The Bane Chronicles de Cassandra Clare. J'en suis à 45% et j'espère le finir cette semaine.





Et ensuite, je prévois de lire :
Andromaque de Racine validera la pièce de théâtre pendant que Le tailleur de Panama de John Le Carré validera le métier dans le titre.
Pour valider la consigne "Fantasy/fantastique", Maikan a choisi Memoria, le second tome de Multiversum. A Summer Affair est le choix de l'adversaire que je me traîne depuis l'édition précédente. A Thousand Pieces of you cochera la consigne "Lire un premier tome de saga" et j'ai choisi le troisième Harry Potter pour le classique.

Je ne suis clairement pas sûre de pouvoir lire 7 livres en un mois, c'est un assez gros chiffre, mais si je lis une heure ou deux par jour ça devrait pouvoir se faire ! 

Avez-vous lu certains de ces livres ?
Je vais avoir besoin de courage pour finir dans les temps. D'autant plus que j'ai reçu deux petits bijoux qui me font très envie... A découvrir sur mon instagram : le_monde_de_sapotille

A très vite ♣

jeudi 1 juin 2017

Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Kœnigsbourg - Jacques Fortier

Titre : Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Kœnigsbourg
Auteur : Jacques Fortier
Éditions Le Verger
Collection Enquêtes Rhénanes
  191 pages
Parution : 24 octobre 2009

Résumé de l'éditeur : 

Pourquoi Guillaume II s’est-il pris de passion pour cette vaste ruine qu’est le château du Haut-Koenigsbourg, pourquoi s’acharne-t-il à la relever et pourquoi, depuis que le bâtiment a été inauguré, y reçoit-il secrètement son état-major ?
Depuis sa victoire finale sur Moriarty, Sherlock Holmes s’était éloigné du crime et de ses mystères. Mais cette affaire autour de la forteresse va l’obliger à reprendre du service.
Voilà donc le détective le plus célèbre de tous les temps qui débarque en Alsace. Qu’est-ce qui se trame entre l’empereur, l’architecte, le chapelier, le nonce apostolique et la jolie archéologue ? Dans ce territoire devenu un véritable échiquier diplomatique et militaire, qui est un ami, qui est un espion ? Élémentaire ? Pas tant que ça, mon cher Watson…

Mon avis :

   Je suis tellement contente d'avoir enfin lu ce livre ! Mon amie Marion me l'a offert il y a environ trois ans maintenant et je ne l'avais toujours pas lu. Ce n'est pas tout à fait exact : en fait, je l'avais commencé il y a deux ans mais j'avais arrêté au bout d'un chapitre. Mais il fallait ABSOLUMENT que je lise ce livre. D'abord parce que c'est un cadeau, mais également parce que je dois avancer dans la 'Course à thèmes' pour laquelle je suis très en retard.
   J'ai eu énormément de mal avec le début du livre. C'est, à mes yeux, un début vraiment laborieux et c'est dommage parce qu'en suite le livre est réellement bon. Le principal début du livre pour moi c'est donc un début chaotique. Je pense que cela serait moins gênant si le roman était plus long, mais il ne fait que 191 pages donc ça me dérange de mettre un moment à entrer dans l'histoire.
   Sinon, j'ai adoré retrouver Sherlock Holmes et John Watson. On voit bien que Jacques Fortier connaît bien l'univers créé par Arthur Conan Doyle ( ♥ ) et les clins d'oeil sont nombreux !
Il y a quelque chose que j'ai particulièrement apprécié : Sherlock Holmes se retrouve, à cause de Watson, avec la fameuse casquette que l'on voit dans les adaptations et ici Sherlock dit quelque chose comme  "Que veux-tu que je fasse de ce truc" ( Mes excuses, je ne retrouve pas la page avec la citation exacte ). Cela m'a ravie car Sherlock Holmes est connu du public pour cette casquette alors qu'il n'en est fait AUCUNE mention dans l’œuvre de Doyle. Donc Fortier connaît vraiment l'univers originel et c'est un bonheur.
   L'enquête, quant à elle, est assez intéressante. Elle mêle histoire et religion avec brio et elle est très originale, bien qu'un peu surprenante.

   Pour conclure, je peux vous dire que j'ai apprécié cette lecture qui ne sera pas un coup de cœur, à cause de ce début beaucoup trop lent. Mais c'est un excellent pastiche. En réalité, c'est le premier pastiche que je lis, mais ça me donne envie d'en lire d'autres.
Ce livre devrait ravir les amateurs de Sherlock Holmes, en tout cas, j'ai été heureuse de retrouver Sherlock et John.

Avez-vous lu ce livre ? Je crois qu'il n'est pas très populaire et la note sur Livraddict n'est pas terrible. C'est dommage.

Belle journée et à très vite ♣

vendredi 26 mai 2017

Double faute - Isabelle Pandazopoulos

Titre : Double faute
Auteur : Isabelle Pandazopoulos
Éditions Gallimard Jeunesse
Collection Scripto
208 pages
Date de parution : 14 novembre 2016


Résumé de l'éditeur :


Depuis leur plus jeune âge, Ulysse et Ludovic sont entraînés par leur père pour devenir champions de tennis. À tout prix. Un jour, Ulysse craque et décide de tout arrêter. Dès lors, Ludo n'a plus le droit de perdre. Et tout vient séparer les deux frères. Jusqu'au drame...
Après le choc de «La décision», Isabelle Pandazopoulos nous prend aux tripes avec un sujet tabou: l'éducation des futurs champions. Bouleversant, d'un bout à l'autre.

Mon avis : 


    Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour l'envoi de ce service presse. J'ai énormément de retard sur ce service presse et je tiens sincèrement à m'en excuser. Mais avec mon master, j'ai été vraiment très occupée et le temps que j'avais de libres j'avoue l'avoir consacré à regarder des séries ou des films afin de débrancher mon cerveau. La lecture m'a manquée et donc depuis le mois d'avril je m'y remets peu à peu.
     Aujourd'hui, je voudrais vous parler de Double faute, le livre d'Isabelle Pandazopoulos. Quand j'ai lu le résumé, j'étais ravie. Je fais du tennis depuis plusieurs années et c'est la première fois que je lis un roman parlant de ce sport. Cependant, ce livre est dur et poignant. L'autrice nous raconte la vie d'Ulysse et Ludovic, deux frères éduqués pour être des champions. Perdre ne fait pas partie de leur langage et j'ai trouvé ça d'autant plus dur que je sais que cela existe.
     J'ai trouvé ces deux adolescents vraiment touchants, chacun à sa manière et j'ai aimé ce tissage de relations familiales assez complexes et même parfois inattendues.
     Du côté de l'histoire, je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce qu'elle prenne un tel tournant même si j'aurais pu m'en douter car le livre commence presque par la fin. Cependant, l'écriture d'Isabelle Pandazopoulous m'a tellement captivée que je vivais chaque événement comme si j'y étais et je pense que c'est pour ça que j'avais oublié le premier chapitre.
     Je lis très rarement des livres aussi courts que celui-ci et je craignais de rester sur ma vie or ce ne fut pas du tout le cas, bien au contraire. Je trouve que cette longueur suffit car c'est quand même assez intense et bouleversant, j'ai versé ma petite larme à un moment.
    Amateurs de tennis, n'hésitez pas à lire ce livre, il est vraiment bien écrit et c'est un bonheur pour les yeux. Si vous n'aimez pas le tennis, ou que cela vous laisse indifférent, n'hésitez pas à vous pencher sur ce livre. Les termes tennistiques ne pleuvent pas et l'histoire en elle-même vaut le détour !

Je vous souhaite une belle journée et vous dis à très vite ♣