jeudi 22 février 2018

Libération - Patrick Ness

 Titre : Libération
Auteur : Patrick Ness
Traduction : Bruno Krebs
Éditeur :Gallimard Jeunesse
288 pages
Parution : 15 février 2018

Résumé de l'éditeur : 

Un samedi d'été, dans une banlieue paumée. Adam Thorn ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. Asphyxié par sa famille, harcelé par son boss, tiraillé par des sentiments contradictoires, gay, définitivement gay, Adam voudrait juste avoir le droit d'aimer.
Pendant ce temps, au bord du lac, l'esprit d'une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance...
L'un et l'autre trouveront-ils la libération à l'issue de cette intense et surnaturelle fichue journée ?
L'homosexualité au-delà des clichés : intime, explicite et cru, un roman sensible et d'une grande justesse.

Mon avis : 

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat.

J'entends parler de Patrick Ness depuis longtemps. Mon amie Amélie m'a même offert son livre More Than This (que je n'ai toujours pas lu...). C'est pourquoi quand j'ai reçu Libération et son résumé alléchant j'étais ravie.

Malheureusement, ma joie fut de courte durée. En effet, je n'ai pas du tout accroché à ce livre. Je lui ai mis 2/5 sur Goodreads et seulement parce que je suis trop gentille et que je n'ai pas osé mettre 1/5.

Je suis vraiment déçue car je voulais vraiment aimer ce livre. La couverture est sublime et le résumé était vraiment prometteur. Seulement, je n'ai pas du tout aimé la narration. Le livre est découpé en huit parties et dans chaque partie nous suivons la vie d'Adam, vie sur laquelle je reviendrai plus bas, et au milieu de ces parties, il y a des récits en italique concernant la jeune fille assassinée. Et là je dois dire que c'était vraiment trop pour moi. Je n'ai pas compris l’intérêt de ces passages, à tel point qu'au bout d'un moment j'ai arrêté de les lire pour ne lire que les passages concernant Adam. Je vous jure que j'ai vraiment essayé mais ces passages m'ont totalement rebutée.

Par contre, j'ai bien aimé les parties concernant Adam, il m'a émue. C'est un personnage perdu, qui cherche sa place dans une société dans laquelle il n'est pas évident de trouver sa place et encore pire dans une famille religieuse comme la sienne. J'ai beaucoup apprécié la relation qu'il a avec son frère.
Cependant, comme je n'ai lu que ces parties là, cela m'a semblé court et pas assez approfondi.


Pour résumer, je dirais que je suis probablement passée totalement à côté de l'essence de ce livre. Cependant, cela ne signe pas la fin e mon aventure avec l'auteur. Je compte toujours lire More Than This, je ne sais juste pas encore quand.


A très vite ♣

mercredi 21 février 2018

Une seconde d'éternité - Fioly Bocca

 Titre : Une seconde d'éternité
Auteur : Fioly Bocca
Traductrice : Anaïs Bouteille-Bokobza
Éditeur : Denoël
168 pages
Parution : 12 octobre 2017

Résumé :

Anita vit à Turin mais a grandi dans les Dolomites. Chaque soir, elle écrit un courriel à sa mère malade, restée là-bas. Pour ne pas l'inquiéter avec ses soucis, elle s'invente une vie idéale dans laquelle elle se consacre aux préparatifs de son mariage. Cet édifice s'écroule quand elle rencontre un certain Arun.

Mon avis :  


Tout d'abord, merci aux éditions Denoël pour ce partenariat. Je suis vraiment désolée de ne pas avoir pris le temps de lire ce livre plus tôt, mais je pense qu'il y a des périodes pour chaque lecture. J'aurais pu le lire dans les temps, cependant il ne m'aurait peut-être pas plu, parce que je n'étais pas prête. Je ne sais pas si cela vous paraît cohérent, mais pour moi chaque lecture convient à un moment précis.Et je ne regrette pas d'avoir attendu, parce quel chef d’œuvre.

J'ai dévoré ce livre en deux heures, avide de tourner les pages. Ce roman est une pépite, un coup de cœur. Nous ne sommes qu'en février mais je peux parier tout ce que vous voulez que ce livre sera sur mon top cinq à la fin de l'année. Il m'a bouleversée, je suis passée du rire aux larmes et en le fermant, j'ai eu le cœur lourd, de savoir que c'était terminé, que je ne pourrais plus jamais découvrir cette histoire mais seulement la redécouvir. C'est un sentiment très rare chez moi, j'ai envie de le relire alors que je ne l'ai fini il n'y a que deux heures...
Ce livre est merveilleusement bien écrit. En fait, non , je n'en sais rien mais sa traduction est parfaitement bien écrite. Donnons les crédits aux bonnes personnes. Je vous dirais ça quand j'aurais appris l'italien, dans deux ou trois ans si tout va comme je le souhaite.
En tout cas, j'ai aimé Anita. Cette femme est une femme comme beaucoup d'autres. Elle fait son métier parce qu'il paye les factures mais elle n'est pas en train de vivre la vie dont elle rêvait et en cela, on peut facilement s'identifier à elle, même si, pour ma part, d'ici quelques mois, j'exercerai le métier pour lequel je suis faite. J'ai aimé la voir murir et s'épanouir au long du roman.
J'ai adoré le personnage d'Arun également. Et leur relation également m'a beaucoup touchée.

Je suis dans une période un peu compliquée sur le plan personnel, et ce roman a fait résonné pas mal de choses en moi et j'en ressors assez bouleversée et en ayant envie de faire confiance au destin : une bouffée d'air pur dans mon paysage morose !
J'ai eu un peu de mal au début avec la narration qui est un peu particulière mais je m'y suis vite adaptée.

Ne passez pas à côté de ce livre, c'est un pur diamant !

L'extrait qui plaît :


"Si le Futur pouvait me téléphoner, il me révèlerait que la spécialité de la vie est de tisser des trames et d'entrecroiser des destins. Et il me conseillerait de ne pas croire aux coïncidences, jamais." 

"Avant de poser mes mains sur le clavier, je me demande à quel point on peut mentir pour ne pas faire souffrir ceux qui nous aiment. La réponse arrive, foudroyante : beaucoup."

"S'il pouvait me téléphoner, le Futur me dirait qu'une partie de moi sait déjà exactement ce qui se passera. C'est cette partie que je fais toujours taire, parce qu'il n'y a un temps pour tout. Même la vérité doit attendre son tour."

"Parfois, rarement, se rencontrer c'est se reconnaître."

"Si le Futur pouvait me téléphoner, il confirmerait que les destins des personnes suivent des parcours absurdes, ils s'effleurent un instant, puis s'écartent. Et ils se croisent à nouveau, éventuellement se reconnaissent et s'accrochent pour un long bout de chemin. Voire pour toujours."

"-Je ne t'ai pas encore demandé comment tu as fait pour me retrouver, me dit Arun.
Je souris.
-J'ai extorqué ton adresse à ton éditeur. Plutôt, tu ne me demandes pas pourquoi je l'ai fait ?
-Ça je le sais. Tu as découvert ce que je savais depuis belle lurette : que nous nous appartenons."
A très vite ♣



dimanche 18 février 2018

Le joueur de Baccara

 Titre : Le joueur de baccara
Auteur : Alexandra Echkenazi
Éditeur : Belfond
  300 pages
Parution : 9 novembre 2017

Résumé de l'éditeur :

Cannes, janvier 1952. Scène de course-poursuite. Impact. Un homme à l’accent slave et au regard d’acier braque son arme sur la tempe d’un journaliste anglais qui le traque depuis des années et porte le nom de Ian Fleming. Londres, dix ans plus tôt. Ian Fleming, jeune héritier sans vocation, est embauché au service de renseignements de la Navy. Il tient là l’occasion de devenir un vrai héros et de briller aux yeux de la belle Ann O’Neill. Mais en fait de missions excitantes, Ian est assigné derrière un bureau à des tâches administratives. L’humiliation est d’autant plus cuisante qu’Ann semble être convoitée par un énigmatique ressortissant yougoslave… aussi beau et sûr de lui que Ian est gauche et hésitant, et se présentant comme un riche homme d’affaires. Est-il vraiment ce qu’il prétend être ? Quelle est la véritable raison de sa présence dans la capitale anglaise en plein Blitzkrieg ? L’imagination de Ian s’emballe et il se lance dans une enquête sans relâche sur cet homme mystérieux. Une enquête qui tourne à l’obsession et risque de compromettre la plus vaste opération d’espionnage britannique de la Seconde Guerre mondiale… De Londres à New York en passant par Lisbonne, Belgrade, Dubrovnik, la Jamaïque et la France, Le Joueur de baccara est le roman vrai de la naissance de James Bond, ou la rencontre entre un futur écrivain, Ian Fleming, créateur du personnage de 007, et son modèle, Dusko Popov, considéré comme l’un des plus grands espions de tous les temps.


Mon avis :


Tout d'abord, merci aux éditions Belfond et à Alexandra Echkenazi pour l'envoi de ce livre arrivé un peu avant sa sortie, pour mon anniversaire ♣

J'ai lu ce livre en novembre donc il était tant que je vous en parle... Je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas pris le temps de le faire avant mais ce qui est fait est fait.

J'avais énormément d'espoirs pour ce livre parce que j'ai eu un coup de cœur énorme pour le premier roman de l'autrice : Le Journal de Mary. C'est pourquoi j'avais peur de découvrir ce livre.

Et en effet, j'ai préféré Le Journal de Mary, mais ce n'était pas très difficile puisque je pense que c'est l'un des cinq contemporains favoris de toute ma vie.

Cependant, j'ai énormément apprécié Le joueur de Baccara. J'ai aimé me plonger dans l'univers de Ian Fleming. J'ai adoré la toile de fond, le contexte de la guerre. Je suis vraiment fan de la plume de l'autrice, ça ne change pas ! C'est merveilleusement bien écrit, c'est fluide et chaque mot est lourd de sens. J'ai aimé ce contexte politique, une fois de plus, on sent qu'Alexandra Echkenazi maîtrise son sujet et c'est bluffant.

Mon avis est plutôt bref, mais je dois dire que j'ai lu ce livre il y a plus de trois mois, donc je ne pourrais pas en dire quelque chose de trop précis. J'ai fini ce livre juste avant un partiel et j'ai ensuite attaqué mes deux mois de stage et j'ai totalement oublié que je n'avais rien écrit. Je suis pas très fière de moi parce que vraiment c'est une autrice que j'admire ! Elle est journaliste et son talent pour les mots se ressent.

Donc Alexandra, si vous passez par là, je suis désolée pour ce mini avis. Votre livre méritait mieux que ça car même si je l'ai moins apprécié que le premier, j'ai passé un très très bon moment.

A très vite ♣


jeudi 15 février 2018

Harry Potter and the Cursed Child - J.K. Rowling, Jack Thorne & John Tiffany

 Titre : Harry Potter and the Cursed Child
Auteurs : J.K. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne
Éditeur : Liitle, Brown & Company
330 pages
Parution : 31 juillet 2016

Résumé :


Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis : 

Bon, par où commencer ? Je me suis procurée ce livre en janvier 2017 et je viens seulement de le lire. Ma raison principale ? Je comptais relire/lire tous les Harry Potter avant cela. Seulement, j'ai réalisé que ce n'était pas forcément utile. En effet, l'histoire prend place dix-neuf ans après la bataille de Poudlard donc nous sommes en présence de nouveaux personnages. 

J'ai entendu énormément de choses sur cet opus, autant positives que négatives. Selon moi, la première chose à avoir en tête en lisant ce livre c'est que ce n'est pas un huitième tome d'Harry Potter. C'est un script, le script d'une pièce de théâtre. Ne vous attendez donc pas à quelque chose qui vous fasse vibrer ou dans lequel vous retrouvez ce que vous aimiez dans les livres. Ensuite, gardez en tête que c'est une idée de J.K. Rowling mais ce n'est pas elle qui l'a écrite. Je pense que si vous partez avec trop d'attentes vous serez déçus.

Pour ma part, j'ai aimé cette pièce, j'ai même très envie de la voir jouer à Londres. Mais je n'ai pas trouvé tout parfait, loin de là. 

J'ai adoré le début et la fin. A mes yeux, l'acte IV était parfait. Mais je ferais mieux de prendre les choses dans l'ordre.
J'ai beaucoup apprécié le début du premier acte. J'ai cependant eu du mal avec la scène 4. En effet, je n'arrive pas bien à imaginer comment un saut dans le temps peu rendre sur scène. Mais pourquoi pas. 

Je ne veux pas vous spoiler mais je peux vous dire qu'un des événement m'a profondément contrariée et si vous avez déjà lu la pièce, je serai RAVIE d'en parler avec vous. Parmi tout ce qui se passe dans les Harry Potter pourquoi revenir sur celui-là ? Cela m'a contrariée, mais en même temps je comprends le choix des auteurs.

Pour ce qui est des personnages, j'ai été très déçue du rôle de Ron. Ron est mon personnage préféré et je trouve qu'ici, à part lui offrir un rôle de tonton un peu stupide, il n'est pas exploité. Alors certes, il n'est pas le personnage le plus indispensable à cette intrigue mais je suis déçue du peu d'attention qui lui est témoignée.
Par contre, j'ai adoré la relation entre Scorpius et Albus ainsi que les deux personnages en eux-mêmes. Ma préférence va quand même à Scorpius même si cela me fait mal de l'admettre ! La relation entre Harry et Albus est touchante ainsi que celle d'Harry et Draco. Qui eut-cru que je dirais cela un jour ? 
J'ai aimé retrouver les héros de la saga de base, de voir comment ils avaient muris. J'ai apprécié l'évolution du personnage de Ginny.

En résumé, malgré deux ou trois éléments qui m'ont sacrément irritée, je suis conquise par cette pièce. Certes, ce n'est pas parfait, mais comme je disais plus haut, ce n'est pas un roman et ce n'est pas seulement du J.K. Rowling. Donc une fois que j'ai compris ça, j'ai adoré ma lecture ! Et je meurs d'envie d'aller voir cette pièce ♥♥♥

A très vite ♣

jeudi 8 février 2018

Top ten Tuesday #18

Top Ten Tuesday est un rendez-vous créé par The Broke and the Bookish et également repris en Français par Froggy.
Je pense être plus en phase avec les thèmes anglophones, c'est pourquoi, j'ai choisi de suivre les thèmes de The Broke and the Bookish. C'est désormaissur le blog de That Artsy reader girl que seront regroupés les top ten tuesday.
Le thème de cette semaine est le suivant :

Books That Have Been On My TBR the Longest and I Still Haven’t Read ♣

Ce thème est assez simple pour moi. En effet, ma pile à lire est énorme et qu'il y a pléthore de livres qui y stagnent depuis des lustres.
Je sais, nous ne sommes pas mardi, mais j'ai été malade cette semaine et je n'ai donc pas pu publier mon article plus tôt


Il y a Les rêves de mon père de Barack Obama que je veux lire depuis une éternité ainsi que Conversations avec moi-même de Nelson Mandela. Ce sont deux hommes que j'admire, vraiment. Cependant, je dois avouer que c'est purement et simplement de la flemme... Voilà, c'est dit, je pars me cacher, je suis une feignante et je vais choisir la facilité avec des contemporains plutôt que des bios assez denses. Mais je vous assure que je vais les lire. J'aimerais au moins en lire une des deux cette année.

J'ai aussi mis Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder dans cette liste. Je l'avais commencé étant plus jeune mais je pense que c'était trop tôt, mais je prévois de le lire un jour, juste, on sait pas en quelle année !

Ensuite, il ya le livre de P.G. Wodehouse qui est un incontournable de la littérature britannique que j'ai vraiment envie de lire tout comme Pride & Prejudice. Le Jane Austen devrait être lu cette année avant Juin.

Plus récents, j'ai choisi L'île des oubliés de Victoria Hislop, L'Analphabète qui savait compter de Jonas Jonasson, Demain, j'aurais vingt ans d'Alain Mabanckou, Les Enfants de la terre de J.M. Auel ainsi que The Ballroom class de Lucy Dillon. Ces livres sont dans ma PAL depuis un bon moment mais je compte tous les lire un jour !

Si une lecture commune vous intéresse, cela pourrait d'ailleurs fortement me motiver !

A très vite ♣

dimanche 4 février 2018

Zoya - Danielle Steel

Titre : Zoya
Auteur : Danielle Steel
Éditeur : Feryane
620 pages
Parution : 5 septembre 2014


Résumé :


Saint-Pétersbourg, Paris, New York : de la Russie des tsars à nos jours, Zoya a tout vécu dans ce siècle de tous les bouleversements, la révolution d'Octobre, la fièvre des Années folles et la grande dépression des années 1930, la Seconde Guerre mondiale avec son cortège d'horreurs et d'héroïsme. Les décennies de la paix, enfin, non sans soubresauts aussi brutaux qu'inattendus.

Mon avis :


J'ai lu ce livre un peu par hasard. Dans le cadre du loto littéraire, je suis tombée sur la consigne Un Z dans le titre et donc une fille du forum de Livraddict m'a conseillé ce livre. Coup de chance, il était à la médiathèque !

J'ai déjà lu un bon nombre de livres de l'autrice et à chaque fois elle m'arrache d'énormes crises de larmes. Et cette lecture n'aura pas échappé à la règle. Onm'a dit plusieurs fois que Danielle Steel ce n'était pas de la grande littérature... J'en envie de vous dire "Et alors?"
Zoya est un roman juste. On dirait que l'autrice a vécu la révolution russe, je trouve ça impressionnant !
J'ai lu ce livre très rapidement, j'avais envie de connaître la vie de Zoya, savoir quelle nouvelle tragédie allait lui tomber sur les épaules. Il faut admettre que la vie de notre personnage principal a quand même subi tous les malheurs du monde...

J'ai aimé voyager de la Russie à New-York en passant par Paris. J'ai adoré découvrir la noblesse russe et j'ai de ce fait envie de lire des livres sur les Romanov, comme si j'avais le temps... Mais je demanderai à mon amie Marion deux/trois conseils sur le sujet.

Avez-vous déjà lu ce livre ? Connaissez-vous l'autrice ?

Je vous souhaite à tous une belle journée,
A très vite ♣

jeudi 1 février 2018

PAL mensuelle - Février 2018


Bonjour à tous,
Je vous retrouve aujourd'hui pour vous présenter ma pile à lire du mois de février. Il faut souligner que j'ai lu quatre livres en janvier dont trois prévus dans ma PAL donc c'est le moment d'applaudir !

Comme eux... !
 Sans plus attendre, voici ma PAL de février :


J'ai prévu de lire L'homme aux deux ombres de Steven Price ainsi qu'Une seconde d'éternité de Filoy Bocca. Je suis hyper en retard dans mes services presse donc c'est le moment ou jamais !

J'aimerais aussi lire A Thousand Pieces of you de Claudia Gray mais ce sera probablement la dernière lecture du mois. Je compte aussi lire Libération de Patrick Ness pour le chroniquer pour sa date de sortie : le 15 février.
Je vais enfin lire Harry Potter and the Cursed Child si l'ami à qui je l'ai prêté me le rend à temps... Sinon, j'ai un tas d'autres idées, je verrais en fonction de mes challenges mais déjà quatre de ces cinq livres peuvent valider un item de la course à thèmes ! Cette session me verra enfin triomphante

Si vous prévoyez de lire un de ces livres ce mois-ci, je suis motivée pour des lectures communes !

Je vous souhaite un bon mois de février et je vous dis à très vite ♣